Cris silencieux

23 juillet 2016

Avancer

AVANCER

 

J'avance et ça fait peur.

Retour plus de dix ans en arrière.

Vertiges

beaucoup de trous noirs, et autres blancs..

c'est angoissant.

Et ces souvenirs

combien de fois, ai-je pensé au pire ?

La maladie,

dix ans,

déjà,

dix ans

que ça...

 

et je vois le chemin parcouru,

en dix ans,

j'ai grandit,

j'ai changé

et surtout,

j'ai accepter..

 

et puis,

qu'est-ce dont dix ans, dans une vie ?

Il m'en reste, des décennies à vivre

pleinement.

Et, profiter de chaque instants,

 

malgré, à cause ou grâce à la maladie,

je suis celle que je suis aujourd'hui.

Et avec elle, j'apprends à vivre en harmonie.

 

J'avance, terreur,

et pourtant,

je me bats pour ça

et jamais plus,

je ne baisserai les bras

car, même s'il y a des avantages,

à ne pas être bien,

il n'en est rien

au regard de la souffrance,

de ces angoisses

et années d'errance.

Et même si j'ai pu m'y complaire,

je veux m'en défaire.

 

Il ne me reste plus

qu'à avancer

cesser de me retourner,

cesser de regretter,

de ruminer

ce passé cabossé

et vers l'avenir,

avancer.

 

Que de chemin parcouru,

j'en vois les progrès

et enfin, un vrai projet.

Depuis le temps,

que je vis sans vivre,

c'est sûr cela être dur,

un bouleversement,mais, il ne faut pas oublier,

la nouveauté,

c'est attrayant..

 

alors,

 

J'avance,

et je me prends enfin par la main

car, c'est moi qui tiens les rênes

de mon destin.

Et l'avenir m'appartient.

 

Enfin, j'y crois.

Et l'avenir me sourit

c'est à moi de le faire miens

et vivre enfin,

la vie que je me choisie

celle que je veux vivre.

 

Alors j'avance,

et de mes années d'errance,

je n'en retiendrai que l’espérance,

qui ne m'a jamais quittée

et j'avance.

 

Liberté.

Poème écrit en mai 2016

Posté par la_silencieuse à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


ce soir, l'angoisse

ce soir, entre angoisse et solitude..

la soirée se teinte de tristesse et de lassitude..

 

Je me sens seule, je me sens triste..

personne à appeler..

personne à qui parler.

 

l'été va être long.

et je tourne en rond.

 

ce soir, je n'ai plus foi en la vie..

je ne sais pas, ce que vais devenir..

ce soir, je suis en mode survie..

mais je ne veux pas fuir..

 

je suis, je reste moi..

et malgré mon désarroi,

en la vie, je crois.

 

Cela fait si longtemps que je me bats..

je ne baisserai pas les bras.

 

je suis, moi

une et entière..

et j'espère.

 

alors, même si ce soir, 

je voudrai pleurer..

Au fond de mon coeur l'espoir,

me permet de rêver..

 

me reste alors, plus qu'à avancer.

sur ce chemin, cabossé,

qu'est ma vie,

et c'est surement mieux ainsi.

 

Ce soir, malgré la solitude, la lassitude..

malgré la tristesse, et les angoisses

je suis habitée par l'espoir,...

et je continuerai, inlassablement,

d'y croire..

Posté par la_silencieuse à 20:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'habite

J'habite

 

J'habite la maison noire de mes pensées

J'habite le manoir hanté de mon cerveau

J'habite au fin fond d'un caveau

J'habite avec mes idées

J'habite quelque part

J'habite nulle part

J'habite un trou noir

J'habite là où il fait froid

J'habite un bois

J'habite le désespoir

J'habite quelque part mais je ne sais où

J'habite nulle part au fond d'un trou

J'habite et cohabite avec moi-même.

on est en 2004, première hospit en HP.. 

petit poème toujours d'actualité..

 

Posté par la_silencieuse à 20:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2016

Je suis...

Je suis, l'absence, l'errance et la transparence..

mais je suis aussi, le courage, la rage..

je suis, celle qui se bat..

je suis, celle qui ne lache pas.

Ainsi va la vie..

faite de douleur, mais aussi de petits bonheur..

je suis l'absence, dans la violence..

mais je suis aussi, 

celle qui veut vivre sa vie..

il n'est plus quesstion de survie.

Je me bat, j'avance,

et le désespoir, je le balance..

pour garder en moi,

cette rage de vivre,

quitte à en être ivre..

ivre de vivre

et vivre libre.

Posté par la_silencieuse à 20:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]